Systèmes de distribution

 

Le système de distribution représente un élément important d’un SG et il doit s’harmoniser avec la thermopompe. Dans le cas contraire, certaines pièces de votre maison pourraient ne pas être suffisamment chaudes en hiver ou fraîches en été. Un système de distribution non adéquat pourrait également imposer une tension à la thermopompe, réduisant ainsi sa durée de vie et entraînant des appels téléphoniques d’urgence inutiles. 

Si vous installez un SG dans une maison neuve munie d’un système à air pulsé, ou d’un système de conduits, en tant que système de distribution, il est de première importance que l’entrepreneur qui le conçoit et l’installe connaisse la quantité d’air qui doit circuler dans le système pour assurer son bon fonctionnement. Si la circulation de l’air est limitée en raison de l’étroitesse des conduits, vous découvrirez que certains endroits ne sont pas suffisamment chauffés ou rafraîchis ; la circulation de l’air dans le système peut également créer du bruit. Vous découvrirez peutêtre par vous-même que vous avez fait des appels de service inutiles parce que la thermopompe ne peut pas distribuer toute la chaleur produite. Enfin, les contrôles de sûreté peuvent fermer le système durant les températures extrêmes de l’hiver ou de l’été.

Si vous choisissez un système de chauffage à eau chaude, l’entrepreneur doit veiller à ce qu’une quantité adéquate d’air frais circule dans toutes les pièces de votre maison neuve. Un ventilateur-récupérateur de chaleur (VRC) – bien calibré et installé selon le code du bâtiment – muni d’un conduit dans chaque pièce peut accomplir cette tâche avec efficacité. La ventilation est particulièrement importante dans les maisons neuves puisqu’elles sont habituellement construites de façon beaucoup plus étanche à l’air que les anciennes.

Avant d’arrêter votre choix sur un entrepreneur, posez de nombreuses questions détaillées sur la conception du système de distribution. Comment déterminer les dimensions des conduits ? Assurent-ils une circulation convenable de l’air dans chaque pièce et dans le système ? Comment est calculée la grosseur des tuyaux ? Le coût d’un système de distribution peut atteindre entre 15 et 25 % de l’ensemble du système. S’il n’est pas assez puissant, l’installation sera peutêtre moins coûteuse, mais vos pièces ne seront probablement pas chauffées ou refroidies aussi silencieusement et avec autant d’efficacité et de confort qu’avec un système plus puissant. Et les frais d’appels de service seront également plus élevés à la longue.

Ventilateur-récupérateur de chaleur

 

La crise de l’énergie des années 1970 a aiguillonné de nombreuses recherches en vue de réduire les besoins énergétiques dans les maisons neuves. Les constructeurs de maisons ont déployé de nombreux efforts pour procurer une meilleure étanchéité. Des systèmes mécaniques de ventilation sont donc maintenant installés pour s’assurer que l’air frais se diffuse dans les maisons neuves, alors que dans les anciennes maisons on comptait sur les fissures autour des fenêtres, des portes et des solives du sous-sol pour renouveler l’air frais. 

La ventilation de base peut signifier simplement chasser l’air vicié et humide au moyen d’un ventilateur et le remplacer par de l’air frais par un second ventilateur, mais dans les régions froides (comme un peu partout au Canada), la ventilation peut entraîner une importante perte de chaleur.

Un ventilateur-récupérateur de chaleur (VRC) réduit les pertes de chaleur par ventilation en récupérant entre 60 et 80 % de la chaleur de l’air qui s’échappe. L’introduction de l’air frais dans une maison neuve réduit les nombreux polluants dégagés par les nouveaux matériaux, les tapis et les meubles qui causent des problèmes d’allergie et de respiration. L’air frais et sec introduit par le VRC réduit également le degré d’humidité dans votre maison.

Filtration de l’air (système de distribution à air pulsé)

 

Il y a deux raisons de filtrer l’air qui circule dans la thermopompe et dans les conduits de votre maison. En premier lieu, un filtre à air retient les particules de poussière et de pollen en les empêchant de se répandre un peu partout dans votre maison et, en second lieu, il évite que le serpentin à air de la thermo - pompe ne s’encrasse de poussière pour perdre ainsi de son efficacité. Il existe une grande diversité de filtres à air, y compris les filtres en fibre de verre à jeter standard (10 % d’efficacité), les filtres plissés, les filtres électrostatiques lavables et les filtres à air électronique (50 % d’efficacité). 

Quel que soit le type de filtre à air utilisé, veillez à le changer ou à le remplacer régulièrement afin de maintenir l’efficacité de la thermopompe.

Dernières Nouvelles

L’année 2018 fut un bonne année - !

2018-12-31
Détails

Mise à jour du programme de qualité de l'industrie débutera en 2019

2018-12-04
Le 4 décembre 2018 (Montréal / Ottawa) - La Coalition canadienne de l'énergie géothermique (CCEG) a annoncé...Détails

Matériaux de formation de l’industrie seront disponibles en format numérique en 2019

2018-11-19
La Coalition canadienne de l'énergie géothermique (CCÉG) a annoncé aujourd'hui que le manuel de formation de 385...Détails
adssa