Les avantages de la géothermie

 

Propice à l'environnement

Plus des deux tiers de l’énergie fournie à votre maison par un SG provient de l’énergie solaire renouvelable conservée dans le sol. Votre porte-monnaie s’en porte mieux, puisque cette énergie est gratuite, et également l’environnement, puisqu’il n’émet aucune émission toxique. Lorsque vous dépensez 1 kWh d’électricité pour faire fonctionner un SG, ce dernier retire du sol plus de 3 kWh d’énergie renouvelable et gratuite.

Une grande partie des frais de l’énergie fournie à votre maison sont consacrés au transport de cette énergie. L’installation de lignes de transport d’électricité et de canalisations de gaz et de pétrole est très coûteuse et exige d’importants droits de passage. Des pétroliers traversent la moitié de la planète pour transporter du pétrole afin que vous puissiez chauffer votre maison et les camions qui l’acheminent ont besoin de carburant et d’entretien. Livrer de l’énergie à votre maison entraîne des coûts réels qui comprennent, outre des dépenses directes comme la construction de pipelines et l’entretien des lignes ou les canalisations de transport, des coûts indirects comme le traitement des urgences. L’infrastructure nécessaire au transport de l’énergie est importante et coûteuse – tant pour vous que pour l’environnement. Une grande partie de l’énergie utilisée par un SG provient de moins de 200 m de votre maison. Le coût du transfert de l’énergie du sol à votre maison est le même que celui du fonctionnement d’une pompe de circulation.

Lorsque vous installez un système de conditionnement d’air classique à votre maison, les conduits de frigorigène passent du groupe compresseurcondenseur extérieur au serpentin de l’appareil de chauffage. Par contre, les SG sont assemblés et mis à l’essai dans des conditions contrôlées ; le risque de fuite de frigorigène est donc très faible. En outre, toute fuite provenant d’un SG serait plus petite puisque ce dernier ne contient que la moitié de la quantité de frigorigène d’un système de conditionnement de l’air classique.

Confort à longueur d’année


Les personnes qui vivent dans une maison ayant un SG répètent souvent que « cette maison est la plus confortable qu’ils aient jamais eue ». Il y a plusieurs raisons de faire une telle affirmation. La température de l’air produite par un SG se maintient habituellement à 35 °C. Par contre, l’air chauffé par un appareil de chauffage alimenté par des combus - tibles fossiles ou par l’électricité atteint souvent de 50 à 60 °C, une température de beaucoup supérieure à celle d’une pièce, d’où la présence de points chauds dans la pièce. Si vous y déambulez, vous sentirez souvent une différence de température pouvant atteindre 3 ou 4 °C.

Vous avez peut-être demeuré dans une maison où il vous fallait souvent régler le thermostat juste avant que l’appareil de chauffage se mette en marche et, quelques minutes plus tard, vous deviez enlever votre chandail parce que votre système de chauffage classique était surdimensionné. Même durant les temps les plus froids, un appareil de chauffage surdimensionné ne peut fonctionner plus de 15 minutes par heure parce qu’il peut produire toute la chaleur dont vous avez besoin en fonctionnant le quart du temps. La chaleur commandée par un thermostat est rapidement atteinte lorsque l’appareil de chauffage est en marche et peut même dépasser la température désirée de un ou de deux degrés. Ensuite, la température baisse de quelques degrés avant que l’appareil de chauffage ne se mette de nouveau en marche. Une telle chose se produit parce que le coût de l’installation d’un appareil de chauffage plus puissant étant presque « nul », on se laisse influencer par le mythe voulant que « plus c’est gros, mieux c’est ». En réduisant les pertes de température dans une maison (en améliorant l’isolation ou les fenêtres), le problème dû à un excès de chaleur ne fera que s’aggraver.

Cependant, les frais d’installation d’un SG plus puissant étant élevés, le surdimensionnement d’un système devient donc excessif. Comme ce système fonctionne presque continuellement, il conserve une température uniforme dans toute la maison. Plusieurs fabricants ont mis sur le marché des unités à deux vitesses munies de ventilateurs à vitesse variable. Ces dispositifs adaptent les charges de chauffage et de refroidissement de votre maison pratiquement toute l’année. Au printemps et à l’automne, lorsque le fonctionnement du système à pleine capacité est inutile, le compresseur et le ventilateur marchent à vitesse réduite, ne procurant que le degré de chaleur ou de climatisation nécessaire. Lorsque les jours deviennent plus froids en hiver, ou très chauds durant l’été, le système fonctionne à grande vitesse.

La plupart des SG sont installés avec des thermostats électroniques qui offrent un contrôle plus précis de la température et qui passent automatiquement du chauffage à la climatisation. Vous découvrirez que durant les jours de printemps et d’automne, lorsque vous aurez besoin de chaleur le matin et de refroidissement en après-midi, vous aurez un plus grand confort.

Frais de fonctionnement

Comme nous l’avons écrit précédemment, plus des deux tiers de l’énergie fournie par un SG est une énergie renouvelable tirée du sol. L’autre tiers provient de l’électricité qu’il vous faut payer pour faire fonctionner le système alors que les deux premiers tiers sont gratuits.

Combien coûte le chauffage de votre maison fourni par un SG comparativement à celui assuré par d’autres sortes de combustibles ? Tout dépend du coût du combustible et du degré d’efficacité de votre appareil de chauffage. Comme les appareils de chauffage à combus tibles fossiles laissent échapper les produits de combustion (CO, CO2, SO2, NOx, etc.) par la cheminée, de la chaleur s’échappe également de la maison. Le vieux système de chauffage muni d’une veilleuse brûle continuellement, même si la maison n’a pas besoin d’être chauffée. Si vous utilisez encore ce genre d’appareil de chauffage au gaz ou au mazout, il est possible que 35 à 40 % du combustible que vous achetez s’échappe en fumée par la cheminée. Si votre appareil de chauffage est très surdimensionné, la perte d’énergie pourrait être encore plus grande, car au moment où il en est à son fonctionnement normal, il a déjà atteint la température commandée par le thermostat, et il s’éteint alors de lui-même.

Les appareils de chauffage et les plinthes chauffantes électriques n’ont pas besoin de cheminée. Toute l’énergie qu’ils produisent reste dans la maison, même si le moteur électrique qui distribue l’air dans la maison n’est pas très efficace. Un système d’appareil de chauffage ou de plinthes chauffantes peut donc être efficace à 100 %.

Un SG n’émet aucun produit de combustion. Tout comme dans le cas d’un appareil de chauffage électrique, toute l’énergie utilisée pour faire fonctionner le compresseur, la pompe et le ventilateur demeure dans la maison. Mais puisque le système tire gratuitement de l’énergie supplémentaire du sol, il peut en fait produire plus d’énergie qu’il en exige pour fonctionner. On peut donc déclarer que le degré d’efficacité d’un SG est supérieur à 100 %.

L’efficacité d’un système de chauffage est mesurée selon le coefficient de performance (COP). Pour obtenir un COP, il faut calculer l’énergie produit par le SG et la diviser par la quantité qu’il consomme (et que vous avez payée). Ainsi, si vous utilisez du gaz naturel qui, s’il brûle en entier, produit 100 unités de chaleur, mais qui en perd 7 dans la cheminée, vous obtenez le COP suivant:

(100 - 7) ÷ 100 = 0,93

Le SG prévu pour des systèmes à circuit ouvert a un taux de COP de chaleur d’environ 3,0 à 4,0. Dans le cas des applications de chauffage à circuit fermé, le taux de COP atteint entre 2,5 et 4,0.

Faible entretien et durée de vie prolongée

La thermopompe d’un SG fonctionne comme un réfrigérateur. La thermo - pompe achemine la chaleur extraite du sol vers la maison tout comme le réfrigérateur dans votre cuisine retire la chaleur des aliments qu’il conserve au moyen d’un serpentin derrière le réfrigérateur. La seule différence importante, autre que la capacité, est l’ajout d’un robinet inverseur qui permet au SG de refroidir votre maison et de transférer la chaleur récupérée au sol. Le compresseur d’une thermopompe est semblable, mais beaucoup plus puissant que celui d’un réfrigérateur. Le moteur souffleur et la pompe qui fait circuler le fluide dans les tuyaux enfouis dans le sol est le seul autre élément mobile.

Si un système (c.-à-d. la boucle souterraine et le système de distribution) est conçu pour s’adapter aux besoins de votre maison, il fonctionnera sans nécessiter beaucoup d’entretien, tout comme un réfrigérateur. Le seul entretien régulier sera de veiller à ce que le filtre à air soit propre (si vous avez un système de chauffage à air pulsé).

Les inspections relatives à la propreté des conduits et du ventilateur et la vérification des contacts électriques pour s’assurer qu’ils ne sont pas usés devraient faire partie de l’entente de service annuelle. Si vous installez un système à circuit ouvert ou un système de puits à eau, l’échangeur thermique de la thermopompe peut nécessiter un nettoyage régulier par un entrepreneur qualifié.
Plusieurs études ont démontré qu’un SG durait plus longtemps qu’un appareil de chauffage aux combustibles fossiles et qu’un système de climatisation classique puisque le SG n’est exposé ni à la pluie, ni à la neige, ni aux changements climatiques extrêmes. La boucle souterraine, si elle est installée selon les normes de la CSA, peut fonctionner normalement pendant 50 ans ou plus.

Chauffage de l'eau chaude sanitaire

Le chauffage de l’eau est le principal utilisateur d’énergie après le chauffage et la climatisation, dans la plupart des maisons. La capacité de pré-chauffage de l’eau peut être ajoutée à votre thermopompe; il suffit d’y raccorder un échangeur thermique au circuit frigorigène à l’intérieur de la thermo - pompe. La plupart des fabricants de ces pompes offrent des unités munies d’un désurchauffeur. Chaque fois que le compresseur de la thermopompe fonctionne pour chauffer ou refroidir votre maison, l’eau provenant d’un chauffe-eau électrique classique circule à travers le désurchauffeur et est chauffée par un frigorigène chaud. Lorsque la thermopompe ne fonctionne pas, le chauffe-eau électrique placé dans le réservoir chauffe l’eau. Selon la quantité d’eau chaude utilisée, un désurchauffeur peut fournir de 30 à 60 % de l’eau chaude consommée dans une maison ordinaire.

Certains fabricants ont exploité un peu plus ce concept en offrant une thermopompe qui peut produire sur commande toute l’eau chaude nécessaire. Ces thermopompes passent automatiquement du chauffage et du refroidissement de l’air (au moyen d’un système à air pulsé) au chauffage de l’eau, laquelle peut être utilisée à des fins sanitaires ou pour alimenter un système de chauffage à l’eau chaude. Le coût initial d’un tel appareil est plus élevé, mais si la demande d’eau chaude est forte, les frais supplémentaires peuvent être recouvrés rapidement. C’est un appareil recommandé pour:

  • les maisons où la famille est nombreuse et la demande d’eau chaude élevée ; 
  • les maisons munies d’un système de distribution d’eau chaude dans une partie de la maison et d’un système à air pulsé dans les autres (p. ex., chauffage par rayonnement au plancher dans le garage et système à air pulsé au rez-de-chaussée) ;
  • le chauffage d’une piscine extérieure durant les mois d’été.

Discret et silencieux

Les SG utilisent le sol ou l’eau souterraine pour diffuser la chaleur
dans votre maison et pour ensuite la refroidir. Les conditionneurs d’air (à refroidissement par air) ou les thermopompes à air classiques acheminent la chaleur à l’extérieur de la maison. Un SG remplace les groupes compresseurs-condenseurs d’un système classique qui sont installés à l’extérieur par une boucle souterraine ou par un système de puits à eau souterrain. En ayant un SG, vous éliminez le compresseur extérieur, le bruit d’un ventilateur et l’espace nécessaire pour installer un groupe compresseur-condenseur ; vous pouvez ainsi jouir d’une cour arrière plus tranquille et paisible.

Autres avantages

Puisque tous les composants mécaniques d’un SG sont placés à l’intérieur, ils sont protégés contre le vandalisme et les intempéries. Un SG peut être adapté à presque tous les modèles de maisons et à tous les endroits. Le type de système que vous choisissez dépend de l’espace disponible sur le terrain ou dans l’eau, des conditions du sol, des règlements locaux et d’autres facteurs.

 

Dernières Nouvelles

L’année 2018 fut un bonne année - !

2018-12-31
Détails

Mise à jour du programme de qualité de l'industrie débutera en 2019

2018-12-04
Le 4 décembre 2018 (Montréal / Ottawa) - La Coalition canadienne de l'énergie géothermique (CCEG) a annoncé...Détails

Matériaux de formation de l’industrie seront disponibles en format numérique en 2019

2018-11-19
La Coalition canadienne de l'énergie géothermique (CCÉG) a annoncé aujourd'hui que le manuel de formation de 385...Détails
adssa